orientations 2011

20 janvier 2011

ORIENTATIONS 2011

 

Les valeurs de la Compagnie restent  l’idée d’un théâtre amateur de qualité, alliant l’exigence compatible avec le statut et la disponibilité du comédien amateur, et l’accessibilité  à tous. Le partage de l’intérêt de la pratique théâtrale au sens large doit nous animer : si la plupart d’entre nous souhaitent « donner la comédie », il existe bien d’autres manières de mettre son temps, son énergie, sa compétence au service d’une compagnie de théâtre amateur comme Min'de Rien. L’association doit être ouverte aux idées nouvelles,  attentive aux propositions et je souhaite vivement que chacun puisse prendre la place qu’il souhaite et qu’il peut occuper au sein de notre petit collectif. Comme vous le savez je défends l’idée d’une compagnie type « mère nourricière et aimante » qui abriterait en son sein des projets naissants et leur donnerait les moyens de voler de leurs propres ailes, tout en gardant un œil attentif et bienveillant. Je crois à l’idée de réalisations diverses et variées tant sur le plan artistique qu’organisationnel. Peuvent coexister à Min'de Rien des projets ambitieux en terme d’investissement personnel, comme des plus modestes en temps et en énergie. Nul besoin que chaque réalisation soit jouée toutes les fins de semaine ! Le plaisir des acteurs comme celui des spectateurs doivent être notre moteur. Nous tâcherons de ne pas faillir sur l’exigence de qualité défendue par les fondateurs de Min'de Rien et que je souhaite maintenir absolument.

 

Il est important que nous maintenions un prix d’adhésion faible, mais aussi que notre théâtre soit joué dans des endroits divers et auprès de publics différents. La présentation d’Antigone auprès de scolaires comme la proposition de jouer « La Gourmandise » dans des maisons de retraite devraient faire des émules, et peut être nous animer davantage. J’ai évoqué parfois l’idée d’acheter sur les deniers de la Compagnie quelques places lorsque nous jouons sur scène, et de les proposer à des personnes ayant peu l’accès à ces pratiques. Nous avons dans nos entourages personnels, professionnels, des personnes qui pourraient  en bénéficier. Et pourquoi pas réserver sur chaque stage une place non payante (ou euro symbolique)  assumée par la Compagnie ?

 

L‘association « Min’ de rien » entre maintenant dans sa 7ème année.   Pour marquer ce tournant, aborder son « âge de raison » peut- être, la compagnie,  à l’initiative d’un de ses fondateurs, Yann Flouriot, va proposer un week-end présentant une partie des réalisations récentes.

 

Au-delà de ces présentations, ce sera l’occasion d’un partenariat privilégié avec la salle du Noroît du CPB qui pourrait devenir une résidence pour la Compagnie. Des contacts ont été pris en ce sens.  En effet, notre hébergement fort pratique, vaste, chauffé, permettant de cuisiner, à l’école J.Jugan a fait long feu, et il est probable que la convention qui nous liait à la Ville de Rennes soit dénoncée en juin prochain. Privée de lieu de répétition mais aussi de lieu de retrouvailles, la Compagnie pourrait s’étioler, se diviser et finir par s’éteindre. Nous devrons donc absolument trouver un lieu en 2011.

 

Des partenariats, comme celui conclu avec La Gâterie pourraient être mis en place. Ce serait le signe d’une compagnie amateur ouverte sur les autres, curieuse, participative.

 

Différents projets vont voir le jour en 2011 :

 

  • Des réalisations théâtrales :

 

  • « Passions et Prairies » texte de Denise Bonal, mise en scène d’Aurélia Montfort et réunissant  6 comédiens
  • « les Bonnes » de Jean Genet, mise en scène de Loïc Choneau, deux comédiennes

 

  • Un stage suivi d’une présentation publique : lectures sur le thème de la gourmandise sera mis en espace lors d’un stage avec la compagnie Staccato et pourrait faire l’objet de représentations publiques en solo, ou bien en binôme avec  La Gourmandise.  

 

  • Une collaboration avec la clinique Saint-Laurent est prévue pour des saynètes filmées à vocation pédagogique sur le thème de l’agressivité.

 

  • + la poursuite  d’« Antigone » et "Petits Crimes Conjugaux"

 

 

Il est probable et  souhaitable  que nos réalisations 2011 soient présentées lors de festivals régionaux ou nationaux afin de valoriser notre travail, aller à la rencontre d’autres pratiques théâtrales, d’autres univers. Il est également important de garder des liens entre les adhérents, favoriser les rencontres, les échanges, au travers de nos spectacles bien entendu, mais aussi durant des temps conviviaux où le plaisir de la rencontre doit être premier.

Posté par minderien à 12:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]